painting        illustration         about        contact        news



Mask
2015


Ôter les yeux d’un visage et sentir ce vide creuser immédiatement l’absence qui questionne. L’artiste vit le monde par ses yeux, son regard le façonne et transmet à ses mains l’expérience qu’il lui propose. Comment rendre cette émotion qui bat dans les pupilles en se passant, justement, de leur représentation ? Dans la série « MASK », Kevin Cantoni titre chacune de ses œuvres d’une émotion qui donne à voir ce qu’un visage doit au regard. Pourtant, ces colorations thymiques sont parfaitement identifiables, et c’est là que le jeu s’engage avec le spectateur. Quelle part de son propre regard va venir emplir ces deux vides ?

En ce sens, les œuvres de la série « MASK » se renouvellent et présentent un nouveau visage chaque fois que le spectateur les observe sous le joug d’une émotion différente. A l’instar des yeux, l’absence de limite claire entre le front et la blancheur du papier intouché accentue l’ambivalence. L’artiste refuse la réponse pour mieux poser la question, comme le monde le fait au quotidien dans le miroitement de ses yeux.






Liar
21x29 cm
Graphite on paper

Guilty
21x29 cm
Graphite on paper





Malicious
21x29 cm
Graphite on paper



Resentful
21x29 cm
Graphite on paper




Tired
21x29 cm
Graphite on paper




Insensitive
21x29 cm
Graphite on paper

Unbreakable
21x29 cm
Graphite on paper




Hater
21x29 cm
Graphite on paper






Contemplation
21x29 cm
Graphite on paper